Découverte : Requin Chagrin

Le plus joli  des vacarmes, en mode repeat.

C’était au début du mois de juin, quand l’été commençait doucement à se montrer, qu’aux détours de divagations soundcloudiennes, je suis tombée sur un groupe au nom intriguant.

[PLAY]

« Adelaïde ». J’avais trouvé le morceau pop idéal: énergique, solaire et mélancolique. Une voix mystérieuse et lointaine (homme ou femme ?), un côté surf-pop d’inspiration 60’s un peu tâché de lo-fi… Tout ce qu’il faut pour rendre 2 minutes et 57 secondes addictives. La deuxième petite claque vient avec « Rose », qui donne instinctivement très envie de contempler le soleil couchant sur la Dune du Pyla à la fin du mois d’août. C’est précis.

Et il a fallu tenir plusieurs mois avec ça. Seulement deux morceaux et aucune information particulière sur le groupe. Plus tard, j’appris que Requin Chagrin est mené par Marion Brunetto, également batteuse dans le groupe Les Guillotines. Chic, une fille. C’est malheureusement assez rare dans les groupes de rock pour être souligné.

La frustration prit fin début septembre avec la sortie de l’album, en écoute intégrale et téléchargeable gratuitement sur Bandcamp. Les attentes suscitées par les morceaux précédents ont bien été confirmées pour ma part. On retrouve cette nervosité, cette urgence brute. Cependant, elle est contre-balancée par la voix détachée et détendue de Marion Brunetto. Cela donne au disque des reflets de Real Estate.

En écoutant l’album, on pourrait croire que Requin Chagrin est né au bord de l’océan et a été bien inspiré par les vents atlantiques et les ballets des surfeurs. Pourtant, le groupe est originaire de Ramatuelle, sur la Côté d’Azur.

La voix n’est pas spécialement mise en avant car ce qui compte, ce sont ces mélodies entêtantes, données par quelques riffs et claviers bien placés. Un choix en accord avec un groupe qui a l’air de vouloir conserver un certain mystère autour de lui. Une posture assez rare quand on voit que chaque groupe ou artiste a désormais la possibilité de montrer la moindre parcelle de backstage à ses fans avec les réseaux sociaux.

Requin Chagrin s’apprête à partir en tournée pour quelques dates avec son label La Souterraine (bon label qui soutient l’underground musical français). De quoi aller prêcher la bonne parole pop. Ou de tout simplement faire danser les filles en attendant l’été prochain. Et c’est déjà très bien.


04.11 – Aux Bons Sauvages w/ Pif Le Chiant, Amour Fou / Lyon

05.11 – Le Maïly’s w/ Taulard, Et Aprés? / Grenoble

06.11 – Les Pavillons Sauvages w/ Eddy Crampes, Sahara, Thomas Pradier / Toulouse

07.11 – Zic Zinc w/ Doggy / Limoges

13.11 – Gaîté Lyrique (fête de lancement – La Souterraine Convention) / Paris


Page Facebook

Soundcloud

FacebookTwitterPinterestTumblrGoogle Gmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.